The Angel of the Odd

Posted on juin 23, 2013

0


edgar-allan-poe-book-cover

(Copyright 1864 by T.Y. Crowell & Co – source : http://candlesbook.com)

L’ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst

Empruntant son titre à un conte fantastique de Poe, cette exposition propose une première synthèse des expressions du romantisme noir dans les arts visuels européens, du XVIIIe au XXe siècle. Si aujourd’hui, l’industrie du divertissement continue de puiser dans cet univers, avec son cortège de spectres, de vampires, de châteaux et de sorciers, devenus des clichés de la « dark fantasy », il faut toutefois se souvenir qu’ils dérivent d’un héritage plus complexe dont les origines remontent paradoxalement au siècle des Lumières : un imaginaire sensuel, inquiétant et cruel, dont l’exposition souhaite déployer l’audacieuse liberté.

poe_book01

(published by Thomas Y. Crowell & Co. in 1882 – http://poestories.com)

Le romantisme noir n’est pas un style : il se comprend davantage comme un courant de l’art occidental qui se nourrit des inquiétudes des temps de crise en y répondant par la force de l’imaginaire. Né au temps de la tourmente révolutionnaire à la fin du XVIIIe siècle, le romantisme noir est réactivé par certains symbolistes à la fin du XIXe siècle, puis au lendemain de la Première guerre mondiale, inspirant la révolution surréaliste.
A chaque fois, sous couvert d’une évasion dans un monde sombre et irrationnel, ce « mauvais genre » vient nier les idéologies, défier le masque des conventions morales et braver l’oppression des religions, tant celle des Eglises que celle du progrès.

01_poe_mysteryimag_cover

(Harry Clarke 1889 ~ 1931 Tales of Mystery and imagination

by Edgar Allan Poe – http://book-aesthete.tumblr.com/)

tumblr_mdt5xxASdP1qabm59o1_500

L’exposition décline donc le romantisme noir en trois époques : le temps de la naissance (1770-1850), le temps de l’affranchissement et des mutations dans l’art symboliste (1860- 1900) et le temps de la redécouverte dans l’art surréaliste (1920-1940).
Le parcours est émaillé d’extraits d’oeuvres cinématographiques considérées comme les passeurs les plus fidèles mais aussi les plus inventifs du romantisme noir dans la culture contemporaine.

(Source : http://www.musee-orsay.fr)

9780061690396

(Hardcover, 416 pages – Published January 6th 2009 by William Morrow – http://www.bookreporter.com)
Publicités
Posted in: Books, Cover, Serendipity